[Grand Guide] Choisir ses composants de PC Gamer au détail près !

Choisir les composants pc - generationcloud.fr

Vous aimez les performances et le beau matériel ? Alors choisir vos composants de PC ne doit pas être pris à la légère! Si vous souhaitez monter ou faire monter un PC gaming, vous êtes au bon endroit ! Vous apprendrez dans cet article comment choisir vos composants PC dans le moindre détail.

Dans ce guide, nous verrons: 

  • Comment choisir les composants d’une configuration Gaming ou productivité, pour une compatibilité parfaite de A à Z.
  • Les détails à prendre en compte pour un beau rendu, notamment via la gestion des câbles.
  • Des conseils pour optimiser le rapport prix/performance.
  • Une sélection de composants recommandés.

Comment choisir sa carte mère

La première pièce de votre ordinateur sera votre carte mère, elle sera décisive pour permettre à votre configuration d’accueillir tout le reste du matériel. Voici les points auxquels vous devez être attentifs (nous y reviendrons en détails pour chaque élément): 

  • Chaque slot (emplacement) pour barrette de RAM peut vous permettre d’installer un module de 4 à 32Go de mémoire vive. Faites votre choix de carte mère en conséquence.
  • Le nombre de ports SATA ou de ports M.2 Nvme et M.2 SATA doit correspondre au nombre de disques dur que vous souhaitez installer.
  • Les spécificités de vos connecteurs (SATA, PCIE, NVME), doivent être compatibles avec celles de votre matériel (par exemple une carte graphique PCIE4 devra aller sur un port PCIE4). 
  • Le nombre de connecteurs USB internes, permettant de brancher les ports USB en façade du boîtier, un watercooling et certains contrôleurs RGB, doit être suffisant.
  • Si votre boitier dispose d’un port USB-C en face, votre CM doit disposer d’un connecteur interne pour port USB C.
  • Le chipset de la carte mère doit être compatible avec votre processeur, il doit également – si vous y tenez – être compatible avec les fonctions d’overclocking de votre processeur.
  • Si vous prévoyez des LED, le plus simple est qu’il existe les bons connecteurs directement sur la carte et en nombre suffisant, sinon vous devrez acheter un contrôleur.
  • La taille, E-ATX( grand), ATX (moyen), Micro ATX (petit) et Mini ITX (Très petit). Nous reviendrons en détails sur les avantages de chaque.

1: Compatibilité processeur

Nous y viendrons en détail dans la section correspondante.

2: Les connecteurs RGB

Pour pouvoir alimenter et/ou contrôler vos différents périphériques LED, vous aurez besoin soit de les relier directement à la carte mère via un connecteur 3 ou 4 pins « RGB Header », soit de les brancher sur un boitier spécifique (qui est généralement fourni avec les périphériques en question). Ceci vous permettra notamment de faire fonctionner vos LEDs avec, entre autres: 

  • CORSAIR iCUE
  • MSI – Mystic Light RGB
  • Asus Aura Sync
  • GIGABYTE RGB Fusion
  

- Les boîtiers LED

Il existe une multitude de boîtiers permettant de relier des périphériques LED tout en limitant le nombre de connexions à votre carte mère (Corsair RGB HUB, COrsair Commander PRO, NZXT RGB & Fan Controller, etc). En fonction de votre matériel il se peut qu’un de ces boitiers soit fourni et nécessitent un port 3/4pin et/ou un port interne USB 2.0 (plus de détails sur ce point plus bas dans l’article). L’avantage est qu’il vous permettra de connecter une multitude de périphériques sans avoir besoin pour chacun d’entre eux d’un connecteur 3/4 pin sur votre carte mère.

boîtier rgb hub

- RGB header 3 et 4 pins

3 pin rgb câble
La plupart des périphériques LED peuvent être reliés à la carte mère via ce port 3 pin.
rgb header
4 pin rgb câble
Port 4 pin, moins souvent utilisé par les contructeurs.

Important !

–> Ces connecteurs sont souvent utilisés par les watercooling MSI, ou par certains ventilateurs RGB. 

–> Pas besoin d’un connecteur 3/4 pin par périphérique ! Par exemple si vous avez 3 ventilateurs et un bloc de watercooling qui font partie du même package, et qui nécessitent un connecteur, ils peuvent se relier entre eux en parallèle (grâce à un adaptateur tel que dans le rond bleu), et seul l’un d’entre eux ira se connecter sur un connecteur de la carte mère.

–> Vous avez également la possibilité d’utiliser un dédoubleur comme sur la photo ci-contre, s’il vous manque un connecteur sur votre carte mère.

rgb header multiplier

3: Les connecteurs M.2 PCIE (Nvme), M.2 SATA et SATA 3.0

sata generationcloud.fr
Chaque port permet de brancher un disque dur mécanique ou un SSD 2.5 pouces.
un cable sata generationcloud.fr
Un câble SATA
SSD vs HDD
Un SSD format 2.5 pouces

Le format M.2 se présente sous une forme de petite barrette qui est une variante du format rectangulaire (format 2.5 pouces) des disques SSD de première génération.

Le connecteur SATA est – pour simplifier – une technologie de transfert de données entre le disque et la carte mère, utilisé pour les SSD de première génération et offrant des débits jusqu’à 600mo/s.

Le PCIE est aussi une technologie de transfert de données mais bien plus puissante. Les SSD en PCIE sont souvent appelés SSD Nvme et sont ceux qui offrent des débits de 3000mo/s et plus.

Ne confondez donc pas le format en barrette (M.2) du SSD et une prétendue supériorité de performance. Il existe des SSD format M.2 à connectique SATA et donc aux performances similaires aux SSD format 2.5″.

Si vous prenez un SSD SATA, privilégiez les formats 2.5″ car ils sont mieux refroidis. Si vous optez pour un SSD nvme, vous trouverez surtout des formats en barrette (M.2) qui chauffent pas mal, privilégiez donc les cartes mères comportant un dissipateur (heatsink) pour SSD M.2 (nous y reviendrons).

D’un point de vue compatibilité, vérifiez bien là aussi que votre carte mère comporte le nombre nécessaire d’emplacements M.2 ET compatibles avec la technologie de vos disques, par exemple s’il y a un emplacement M.2 SATA ET deux emplacements M.2 PCIE, n’allez pas acheter trois SSD en PCIE.

Comparatif: SSD vs HDD vs SSHD et 2.5" vs 3.5".

Pour une explication complète des technologies de disques durs !

4: Les connecteurs USB internes à la carte mère

On parle ici des connecteurs servant à brancher des éléments dans le boîtier et non des ports USB pour l’utilisation quotidienne qui sont à l’arrière de la carte mère ou à l’avant du boîtier.

Assurez-vous d’en avoir assez pour brancher les ports USB de votre boitier:

Un connecteur interne USB 2.0 branche deux ports USB 2.0 en façade.

Un connecteur USB 3.0 interne branche deux ports USB 3.0 en façade. 

Un connecteur USB C interne branche UN port USB C en façade.

Si votre boitier possède un port USB C que vous tenez à utiliser, prenez soin de vous équiper d’une carte mère comportant le connecteur interne adéquat, en effet contrairement aux deux autres il est assez rare. 

Avec les informations ci-dessus, vous pouvez calculer le nombre de connecteurs interne qu’il vous faudra en fonction de vos composants. Bien sûr vous devrez vérifier au cas par cas via la notice si ce que vous prévoyez d’acheter nécessite ou non tel ou tel type de port USB interne.

un connecteur usb 2.0
Un connecteur USB 2.0 interne
Un connecteur USB C interne
deux connecteurs usb 3.0
Des connecteurs USB 3.0 internes

Si besoin, vous pouvez également acheter un HUB permettant de multiplier vos 2.0, tel que celui-ci de chez NZXT, qui est de très bonne qualité.

hub usb2 interne nzxt
Ce boîtier prend un port et vous en donne 4. Il offre une parfaite qualité de signal.

5: Les connecteurs PCI-E

Ce paramètre est assez simple: un connecteur pour une carte graphique. Si vous prévoyez d’installer plusieurs cartes en parallèle pensez à vérifier l’épaisseur de celles-ci pour pouvoir les empiler. 

Quelle est la meilleure taille de carte mère ?

ATX: la taille de carte mère la plus adaptée à un PC « standard » est le format ATX. Il vous offre un grand nombre de ports et des dimensions confortables pour gérer les câbles et la distance entre les composants.

Micro-ATX: Évitez ce genre de carte à moins d’avoir une taille de boîtier qui l’impose, c’est un format pratique pour les petits PC mais qui limite la compatibilité, la modularité et l’ergonomie. Vous pourrez en revanche faire des économies car les tarifs sont très attractifs.

Mini-ITX: Très petites, elles sont obligatoires pour des petits boîtiers comme le NZXT H210, mais il existe peu de choix et les connectiques sont plus limitées que les ATX et Micro ATX, par ailleurs les prix sont plus hauts à spécificités équivalentes.

Choisir ses composants et assurer la compatibilité

Comment choisir son processeur ?

En plus de faire attention à la compatibilité avec la carte mère et de vos recherches pour trouver un modèle aux performances adaptées à votre utilisation, il faudra, en fonction de vos attentes: 

  • Vérifier que le processeur est compatible overclocking.
  • Vérifier la nomenclature du processeur, qui permet d’obtenir des informations sur ses capacités.
  • Pour une idée des performances réelles en fonction du travail demandé, voir: CPU user Benchmark.

Nomenclature Intel et AMD

La nomenclature va vous permettre de comprendre les spécificités des processeurs en fonction de leur nom commercial. 

Voir l’article de 01net.

Comment choisir sa carte graphique ?

Cela dépendra de vos exigences mais de manière générale, prenez plutôt du milieu de gamme qui vous changerez régulièrement en vendant l’ancien modèle. À moins d’avoir un besoin immédiat, les gammes au-dessus de 600e (hors pénuries), n’ont aucun intérêt sur le long terme.

Par exemple privilégier les Nvidia RTX 3060 ou 3070 plutôt que 3080 et 3090 quitte à changer dans 4 ans, plutôt que s’imaginer tenir 6 ans avec une carte très haut de gamme.

Comment choisir sa mémoire vive ?

Toutes les barrettes se valent plus ou moins et seules les fréquences de fonctionnement doivent vous préoccuper. Plus la fréquence est haute plus les performances seront bonnes. Les barrettes de DDR4 vont d’environ 2133mhz à 5000mhz. 

Faites cependant attention à ce que votre carte mère soit compatible avec les fréquences de fonctionnement que vous souhaitez atteindre avec vos barrettes de RAM, autrement vous aurez investi dans de la RAM plus puissante pour rien. Notez en revanche qu’une carte mère qui n’est pas compatible avec des hautes fréquences fera toujours fonctionner n’importe quelle RAM, mais en bridant la fréquence de fonctionnement au maximum supporté.

Les cartes mères d’entrée de gamme sont souvent incompatibles avec les fréquences de fonctionnement au-delà de 2666mhz voir moins, et ce même en activant un profil XMP ou DOCP depuis le BIOS (profils d’overclocking de la RAM).

Comment choisir son alimentation PC ?

Vous pouvez déterminer la puissance en watts nécessaire à votre configuration via l’outil dédié de Bequiet! :

https://www.bequiet.com/en/psucalculator.

De manière générale, au-delà de la puissance, préférez les modèles garantis 10 ans et visez un tarif entre 90e et 170e selon la puissance. De même le standard d’efficience énergétique « Or » est un minimum pour un PC gamer, mais la gamme tarifaire conseillée précédemment ne contiendra que des modèles « Or » ou mieux (Platinium).

Pour la marque, toutes proposent de bons modèles dans les tarifs conseillés, mais Bequiet!, Seasonic et Corsair ne déçoivent que rarement. Seasonic est un des plus grands constructeurs de PSU, et les deux autres marques se fournissent de très bons modèles auprès de fabricants puis ajoutent des ventilateurs maison de qualité. Ces trois marques proposent des modèles garantis 10 ans même pour du 550 ou 650w, comme les RMX550/650/750 de Corsair, haut de gamme au très bon rapport qualité prix. 

N’achetez pas de marques chinoises ou inconnues (Fox Spirit, Aerocool, etc).

Quelle pâte thermique utiliser ?

Vous pouvez simplement utiliser la pâte donnée avec le refroidisseur, elle est fournie systématiquement. 

Pour de meilleures performances (marginales), vous pouvez acheter ces références en prenant la moins chère: 

Arctic MX5 – Noctua H1/H2 – Grizzly Kryonaute. 

Sachez aussi qu’une seringue de pâte thermique peut commencer à périmer en 1 à 2 ans selon les conditions de conservation, donc pas besoin de prendre une grosse quantité puisque changer la pâte ne se fait qu’une fois par an au grand maximum. Mais plus généralement tant que les températures sont bonnes ça n’a aucun intérêt.

Compatibilité processeur et carte mère

Pour vérifier la compatibilité de votre processeur avec la carte mère, effectuez systématiquement une recherche sur la page officielle de la carte mère, dans la rubrique « Support » vous trouverez ici ou là une liste des CPU compatibles, ou en anglais « CPU list compatibility ».

Ceci évite les mauvaises surprises dans la mesure où certains processeurs sont incompatibles avec certaines cartes mères ou certains chipset – pourtant de même génération – même si c’est rare.

amd compatibilite processeurs am4

Sur l’infographie ci-dessus on peut par exemple constater que le chipset AMD B550 – sorti avec la génération Ryzen 5000 – n’est pas rétrocompatible avec les Ryzen 3000 intégrant des capacités graphiques (permettant d’utiliser l’ordinateur sans carte graphique dédiée), mais est rétrocompatible avec les Ryzen 3000 sans partie graphique. En revanche, le chipset x570, sortit en même temps que le B550, est lui rétrocompatible avec les deux types.

Soyez donc bien attentif et vérifiez au cas par cas que la carte mère que vous désirez soit compatible avec votre processeur !

Mise à jour et compatibilité du BIOS

Exemple

Vous achetez un processeur Ryzen 5000 et une carte mère X570. Vers les premières séries de X570, le BIOS préinstallé est incompatible avec les Ryzen 5000! Pourtant, le chipset X570 est sortit à l’occasion de la nouvelle série des Ryzen, la 5000. 

Ceci est dû au fait que les nouvelles cartes mère sortent avant les nouveaux processeurs, et sont donc initialement compatibles avec la génération de processeur précédente. Le risque de tomber sur une carte mère concernée réduit au fur et à mesure que le temps passe et que les cartes sortent d’usine avec un BIOS plus récent.

Ce que vous devez prévoir

Pour pouvoir mettre à jour votre BIOS, vous avez deux solutions:

  • Soit posséder un processeur compatible vous permettant de démarrer l’ordinateur, puis effectuer la maj vers une version assurant la compatibilité avec votre nouveau processeur. 
  • Soit posséder une carte mère avec un bouton de mise à jour du BIOS via clé USB. Cette seconde solution est bien évidemment la plus simple mais aussi la moins chère si vous n’avez pas de processeur compatible. Seul défaut, les cartes mère entrée de gamme en sont le plus souvent dépourvues.

MSI Flash Bios Button

Cet article vous aide à mettre à jour votre bios sans processeur (exemple MSI similaire aux autres marques).

Capacités d'Overclocking

Toutes les cartes mères ne sont pas compatibles avec l’overclocking, la plupart du temps c’est le chipset de la carte mère qui autorise ou non l’overclocking mais vérifiez toujours au cas par cas que votre carte mère le permet.

Le plus souvent il y a deux nouveaux chipset (hormis chipset spéciaux types série X de Intel, AMD Threadreaper, et autres plateformes spéciales) par génération de processeur: par exemple x570 et b550 pour AMD avec les processeurs Ryzen 5000. Avant nous avions x470 et b450 pour les Ryzen 3000. 

Le chipset le moins haut de gamme est parfois incompatible avec l’Overclocking, notamment chez Intel, par exemple le chipset Intel B560 est incompatible avec l’Overcloking là où le Z590 l’est systématiquement.

Le plus prudent reste de vérifier au cas par cas que votre carte mère est compatible avec l’overclocking ainsi que votre processeur.

Comment savoir si un processeur est compatible overcloking ?

De manière générale tous les processeurs AMD sont overclokables.

Les processeurs Intel compatibles comportent la lettre K dans la nomenclature, par exemple Intel Core i7 11900K. Le même indiqué 11900, donc sans le K, ne sera pas compatible avec l’overclocking manuel, cependant il pourra toujours profiter du surcadencage automatique type Turbo Boost 2.0, son fonctionnement est donc exactement le même que la version K si vous ne prévoyez pas de modifier manuellement (ou via l’IA d’un Bios) les paramètres profonds du processeur.

Choisir un watercooling compatible

Pensez aux éléments suivants pour choisir votre AIO (watercooling all in one, à ne pas confondre avec les watercooling custom qui doivent se faire sur mesure):

  • Largeur (240mm, 360mm ou single fan) compatibles avec l’emplacement souhaité sur le boîtier.
  • Pensez à acheter un boitier avec « double plafond » si vous souhaitez installer l’AIO en haut, pour être sûr que les ventilateurs ne soient pas bloqués par la carte mère, ou bien prenez un grand boitier comme les Corsair 5000D ou 7000D.
Ventilateurs bloqués

Choisir un ventirad compatible

Les ventirads sont en fait des radiateurs, plus ils sont gros et bien pensés en termes de détails matériels (nombre de caloducs, matériaux et alliages, ailettes et stries, qualité des ventilateurs…) plus ils auront une capacité de dissipation de chaleur élevée. 

Choisir un ventirad suffisamment efficace

Chaque processeur possède une enveloppe thermique maximale qui lui est propre, notée TDP ( Thermal Design Power), mesurée en watts, et qui est indiquée par le fabricant.

Les capacités de refroidissement de votre ventirad doivent donc être adaptées au TDP maximal de votre processeur. C’est-à-dire que votre ventirad sera en mesure de dissiper suffisamment la chaleur de votre processeur, quel que soit l’état d’utilisation de ce dernier.

En fonction des constructeurs, vous trouverez d’une manière ou d’une autre les capacités de dissipation thermique d’un modèle donné. La capacité de dissipation thermique maximale d’un radiateur pour processeur est souvent indiquée en TDP maximale recommandée, mais d’autres mesures existent, comme chez Noctua.

La taille du ventirad

Prenez toujours un modèle dont la taille est en rapport avec votre configuration, pour ceci:

Il est assez difficile de trouver les dimensions interne sur certains boîtiers, mais dans l’idéal il faudrait vérifier que la hauteur de votre ventirad soit compatible avec l’écart entre la carte mère et la paroi latérale du boîtier, de manière à pouvoir fermer les côtés de celui-ci. 

La plupart des ventirad ne poseront aucun problème sur la plupart des boitiers, mais les plus gros modèles (Noctua NH-D15, Bequiet! Dark Rock  Pro, etc) peuvent passer juste voir coincer si votre boîtier est trop fin.

Compatibilité RAM et ventirad

Si vous décidez d’utiliser un ventirad, soyez sûr que la RAM ne soit pas trop haute, ou que votre carte mère permette de séparer suffisamment la RAM du processeur. Ainsi le radiateur de votre ventirad ne touchera pas le refroidisseur de vos barrettes de mémoire vive.

Dans le rectangle violet ci-dessous on aperçoit de la RAM qui est dite « Low profile », soit une construction avec un refroidisseur sans LEDs et très bas, ceci permet une compatibilité maximale avec les plus gros ventirad.

Sur la seconde photo en revanche, on voit qu’un slot de RAM sur deux ne peux pas être occupé en raison du dissipateur des barrettes qui monte beaucoup trop haut.

Ram compatible ventirad

Ajouter des ventilateurs adaptés

Pensez aux éléments suivants:

  • Largeur et nombre (120mm, 140mm, etc) compatibles avec l’emplacement souhaité sur le boîtier. Par exemple sur une façade de PC on pourra mettre souvent trois 120mm OU deux 140mm.
  • Privilégier les versions avec fonction PWM: ventilateur à la régulation plus précise (silence et efficacité).

Optimiser le visuel et la gestion des câbles

- Boîtier

boitier pc qualité nzxt
mauvais boitier pc corsair

Ci-dessus vous pouvez voir deux boîtiers:

  • Le premier est le NZXT H700i, c’est un excellent boîtier pour cacher les câbles car il comporte une partie métallique sur le bas qui permet de ranger l’alimentation et de fourrer les longueurs de câble inutiles. De plus la barre blanche permet de cacher l’arrivée des câbles, et le haut en double fond permet de ne laisser apparaitre que les ventilateurs du watercooling et de cacher les nombreux fils RGB et PWM ainsi que le radiateur du watercooling.
  • À côté c’est le Corsair Carbide SPEC-05. Il n’y a rien pour cacher quoi que ce soit, le résultat ne peut être que moche.
  1. Prenez toujours un modèle avec un cache tout le long du bas.
  2. Si vous installez un watercooling sur le haut, prenez un modèle de boîtier avec « double plafond », pour être sûr d’avoir l’écart nécessaire entre les ventilateurs et la carte mère, mais aussi pour optimiser le visuel.

- Carte mère

Si vous installez un watercooling, pensez à choisir une carte mère qui dispose d’un radiateur avec rainures, comme dans le rond vert, il va permettre de cacher les fils fins et très moches qui sortent de la pompe. (cliquez pour agrandir).

- Alimentation

Pour limiter le nombre de câbles et pour pouvoir les changer (couleur, qualité, matière voir câbles en fibre de verre éclairés par leds sont disponibles), vous aurez besoin d’une alimentation modulaire ou semi-nodulaire. La semi-modulaire aura le câble CPU et le câble alimentant la carte mère non modifiables.

Optimiser le rapport performance/prix

Quelques règles générales:

  • Privilégier le ventirad au watercooling, les performances sont similaires pour un tiers du prix.
  • Acheter la RAM la moins chère car il n’y a que peu de différence entre les gammes, sauf pour la cadence en hertz et la génération (3200hz, 2666hz, DDR4 ou DDR5, etc).
  • Sauf pour les différences de design éventuelles, ne pas prendre de version spécifique des cartes graphiques d’une même gamme type version OC, elles coûtent beaucoup plus chère et sont à peine plus puissance. Privilégier donc les versions de base de AMD ou Nvidia.

Recommandations de matériel

Boitier

Les corsair 5000D et 7000D, pour leur compatibilité exemplaire et leur airflow excellent

Le NZXT H710 pour son câble management absolument parfait.

Le Bequiet! Pure Base 500, pour son rapport qualité-prix excellent, sa compatibilité et sa simplicité de montage incroyable.

Alimentation

Les alimentations Corsair RMx pour leur garantie de 10 ans avec le meilleur rapport qualité-prix possible. Elles disposent toutes d’un mode zéro RPM pour supprimer le bruit à bas régime, et de ventilateurs de qualité.

Les NZXT pour leur design et leur qualité générale. 

RAM

La gamme Corsair Vengeance en DDR4 ou DDR5 reste celle au meilleur rapport qualité prix et dispose d’un profil bas qui augmente la compatibilité avec les ventirads. Hormis pour le design, aucune raison d’aller chercher plus loin.

Ventirad

Le Noctua NHD15 pour ses performances au top et ses ventilateurs à la qualité leader du marché. Le système d’atache est par ailleurs le plus fiable et rétrocompatible que l’on a pu toucher. 

Le Bequiet! Pure Rock, pour son tarif plus doux sans renier sur la qualité.

Watercooling

Les NZXT pour leur qualité générale, notamment leur connectique très supérieure à la moyenne (qualité des câbles et connecteurs RGB propriétaires pour connecter les ventilateurs en série).

Cet article vous à aider à choisir vos composants ? Alors aider nous à le faire connaître en cliquant sur « j’aime » ci-dessous !  Et n’hésitez pas à poser vos questions dans la section commentaire ainsi qu’à laisser 5 étoiles 🙂

Autres articles en rapport

Une question sur l'article ou besoin d'aide ?

Pour toute question relative à un article du Blog, merci de n’utiliser exclusivement que la section commentaire.

Nous ou les autres lecteurs pouvons vous répondre.

Pour une demande d’assistance personnalisée: nous proposons des services commerciaux dont les spécificités et les tarifs sont détaillés sur les pages correspondantes. Les canaux de contact que sont le chat en ligne, le mail et le téléphone sont réservés à cet effet.

4.8 6 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus populaire
Le plus récent Le plus ancien
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
2
0
Nous aimerions avoir votre avis, vous pouvez laisser un commentaire !x